Travailler en toute sécurité

Dans le nettoyage, les principaux risques pour la santé sont ceux liés aux chutes de personne et aux projections chimiques (cutanées ou oculaires). Quelles sont les meilleures mesures de sécurité au travail ? Voici quelques éléments de réponse et propositions d'équipements de protection individuelle.

Collaborateur Ygiena

Comment éviter les risques de chute?

Le meilleur moyen est de ne pas agir dans la précipitation et de prévenir les situations à risques : sols glissants, escaliers, échelle, risque de gel à l’extérieur etc. Ensuite, nous recommandons le port de chaussures de sécurité anti-dérapantes. Ces chaussures sont particulièrement utiles pour les travaux en extérieur en lien avec l’utilisation de machines comme des tondeuses ou des débroussailleuses. Elles réduisent le risque de glissade en intérieur ou en extérieur, par exemple dans un talus humide.

L’utilisation de machines à batteries – aspirateurs ou taille-haie par exemple – sont également une bonne solution pour éviter les risques de chutes liées au câble.

Par rapport aux échelles, le travail en hauteur doit être limité à 240cm (hauteur de chute) sinon des mesures de protection et formation des utilisateurs doivent être prises. Voir notre article sur les formations pour le travail en hauteur du 17 mai 2022.

Quand dois-je porter un masque?

Nous recommandons le port du masque FFP2 pour protéger les voies respiratoires lors de travaux de dépoussiérage en hauteur ou dans des endroits confinés, par exemple des sauts de loup. Le masque est aussi très utile lors de la manutention de produits acides volatiles acides comme pour le détartrage des têtes de douche ou celui des sols. A ce sujet, voir notre tutoriel de formation.

Et par rapport aux lunettes de protection?

Les projections chimiques oculaires peuvent être lourdes de conséquence avec des produits très alcalins ou très acides. Il faut donc systématiquement protéger ses yeux lorsque l’on manipule ces produits soit avec ses lunettes de vue ou avec des lunettes de protection. En cas d’incident, le délai d’intervention est très court puisqu’il faudrait commencer le lavage dans un délai de 10 secondes après le contact de la substance chimique dans l’œil. Une durée de lavage à l’eau de 15 minutes est recommandée. L’avantage de solutions ophtalmiques salines est que son action est plus efficace que l’eau. Les solutions à base de Diphotérine sont encore plus efficaces et rapides mais très onéreuses et avec une date de péremption de 24 mois.

Lunettes de protection
Solution ophtalmique

Les projections cutanées demandent elles les mêmes mesures?

Si les vêtements ont été touchés par la projection chimique, il faudra bien entendu d’abord les retirer avant le lavage à l’eau ou à la Diphotérine. Avec de l’eau, la durée de lavage recommandée est aussi de minimum 15 minutes. Dans les 2 cas, après les mesures de 1er secours pour les yeux ou la peau, il faudra appeler le 145 (tox center) ou consulter un médecin pour un diagnostic précis.

La protection des mains à ne pas négliger!

A juste titre, les gants sont l’équipement de protection individuel le plus utilisé dans le monde du nettoyage. Il existe des gants de protection pour différentes situations : en extérieur pour protéger des contacts et du froid, en intérieur avec des qualités variables selon la situation. Les gants jetables en latex ou en nitril sont très utilisés car ils sont très confortables. Par contre, il faudra choisir une qualité résistante aux acides (ou aux alcalins) pour certains travaux de nettoyage. Même pour l’emploi de détergents neutres, nous recommandons le port de gants (jetables en nitril ou caoutchouc) afin de protéger l’épiderme. Des irritations ou des eczémas peuvent survenir après plusieurs années si les mains ne sont pas protégées, même avec des produits de nettoyage à priori inoffensifs !

Gants jetables nitrile
Gants de protection résistants aux acides